Vœux du Maire 2020

          Voilà maintenant  6 années que je vous rencontre en ce début janvier pour vous présenter les vœux de l’équipe municipale de Tréal.
C’est à chaque fois l’occasion de faire le point sur la vie de notre commune, ses activités et ses projets.
Cette année est peut-être particulière car ce sera celle du renouvellement de l’équipe municipale après les élections du mois de mars prochain.
Je voudrais donc faire ici un bref bilan du travail accompli.

          A ma première intervention en janvier 2015, je faisais remarquer que les communes avaient à subir une baisse importante des recettes et qu’elles se trouvaient, sous la pression de l’Etat, plus ou moin inquiètes de devoir fusionner pour continuer d’exister.
Certaines communes autour de nous l’on fait, il y avait pour elles  des éléments objectifs et favorables.
Cela aurait pu être aussi un projet interessant pour Tréal et les élus auraient été disposés d’en discuter avec nos voisins. Cela ne s’est pas produit et la commune de Tréal continue d'exister malgré toutes les difficutés, le manque de moyens et le climat ambiant ... Et elle le fait savoir.
Faire savoir que nous avons des besoins, des urgences nous aussi, et que nous sommes de plus totalement impliqués et concernés par les délibérations de l'intercommunalité.
Dès 2009 nous faisions partie d'une communauté de Communes, 9 communes autour de La Gacilly. C'était nouveau pour nous et nous avons appris à nous connaitre et à travailler ensemble ... Il fallait y croire.
Depuis 3 ans nous sommes associés dans une nouvelle communauté de Communes, plus grande ... 29 communes avec 3 pôles urbains. C’est encore jeune, et c’est court pour tout organiser et harmoniser, lorsque chacune des ex-communautés a des pratiques très diverses et veut préserver ses avantages.
Nous continuons d'y croire et agissons dans la bonne direction ... A notre niveau.
Pour Tréal par exemple nous avons maintenu le réseau des médiathèques du Pays de La Gacilly, ce qui n'allait pas de soi pour les autres médiathèques communales.
Il en va d'un sens et de l'autre ...
Le nouveau système de rammassage des déchets, avec les impératifs du tri  a tardé à se mettre en place. Il est seulement opérationnel depuis peu sur notre commune et nous avons du changer nos habitudes.
Ces services font partie de plusieurs compétences qui sont désormais de la responsabilité de l'intercommunalité. Il y aura forcément d'autres évolutions pour le bien commun, et de nouveaux élus prendront le relais là aussi après les élections municipales.

          Revenons à ces dernières années ...2016 ...  2017 ...La grande affaire de Tréal aura été la restauration quasi totale de notre église paroissiale. Un risque assumé d'entreprendre ce coûteux chantier sur un bâtiment qui est la propriété de la commune, de convaincre de son urgence et des choix ... Et ne pas tergiverser en attendant davantage ... Celà vous le savez tous.
Et vous l'avez vécu ... Un chantier hors-normes à tout point de vue et une réussite totale dont nous pouvons être fiers.
On peut même considérer que ces travaux viennent seulement de s'achever par la pose des vitraux de la façade ... Il y a 3 semaines .
L'objectif était de maintenir ce qui existe et qui fait partie de notre héritage commun,  négligé depuis des décennies ... L'entretenier donc, et si possible embellir ce qui est notre modeste patrimoine.
Et qui fabrique au passage quelques  souvenirs précieux  ... Demain les enfants d'aujourd'hui pourront raconter qu'ils ont carressé le coq et fait vibrer Augustine-Marie !

          En 2018 ... Nous apprenons que nous sommes 674 habitants, ce qui est un léger regain de population et une lueur d'espoir. Depuis ce chiffre a un peu baissé (665 chiffre janvier 2020) mais nous continuons d'accueillir de nouveaux venus.
Je les salue amicalement, et je ne manque pas de leur dire qu'ils sont les bienvenus.
Il nous faut donc aussi réfléchir aux conditions d'accueil,  et aux services dits "de proximité", pour lesquels il va falloir continuer de se battre pour les préserver. Et il y a toujours des inquiétudes à propos de notre école.
Cette attractivité nouvelle  met aussi en conflit les communes rurales avec les préconisations du SCOT, qui limitent la constructibilité dans les villages et souhaitent concentrer l'habitat dans les bourgs.
Il y avait au début du mandat des projets d'aménagements dans ce sens ... Que nous avons été obligés de différer à cause des budgets, la baisse des recettes et un endettement important entre autres.
Ces projets ne sont pas oubliés et la prochaine équipe municipale pourra y réfléchir à nouveau.

          En 2019 ... Malgré toutes les difficultés l'équipe municipale a entrepris d'autres travaux, moins spectaculaires et plusieurs fois reportés, ou dont les dossiers ont mis du temps à aboutir.
Certains sont de nécessaires travaux d'entretien, d'autres des projets qui seront fragmentés dans le temps, pour être à la mesure de nos faibles possibilités d'autofinacement.
Ainsi nous avons dû refaire le carrelage de la salle des mariages, celui d'un logement communal ainsi que des peintures, changer une porte fracturée par les pompiers ... Des travaux qu'il faut réaliser aussitôt et si possible le faire mieux que ce qui existait.


          Autres travaux, la voirie communale ... Des travaux toujours sensibles et qui ne sont jamais satisfaisants aux yeux de certains. Ils font l'objet d'un programme annuel avec des priorités et des choix, l'un des budgets les plus conséquents de la gestion communale. On ne peut pas laisser dire que nos routes sont mal ou pas entretenues. Les adjoints en charge de ce service sont las d'entendre des critiques injustifiées et colportées.


          Il fallait aussi impérativement commencer les travaux d'accessibilité de nos bâtiments communaux. La commune s'était engagée sur un calendrier jusqu'en 2022. La difficulté à trouver des entreprises (peu motivées pour de petits marchés fragmentés sur plusieurs années) nous a fait opter pour le regroupement de tous les travaux en une seule opération.
lls ont été effectués cet automne dernier ... Des portes ont été changées ... Des sanitaires publics ... Une rampe d'accès à la mairie... Une voie d'accès le long de la salle de sport ... L'aménagement d'une cabine de douche dans un vestiaire ... Des stationnements réservés ... Du marquage au sol ... De la signalétique pour personnes à mobilité réduite ou mal-voyantes ... Des appareils pour les mal entendants ...
C'était obligatoire de se mettre en conformité et nous avons fait en sorte que tous ces équipements soient utilisables aussi par toutes personnes, qu'elles soient victimes d'un handicap ou d'une difficulté temporaire ... Avoir une jambe dans le plâtre ou rouler une poussette avec un bébé sont aussi des difficultés à gérer.
Je suis en train de tester un appareil de sonorisation sur lequel on peut aussi raccorder des casques. Il suffit de les demander, il n'y a pas de branchement ni de réglage à faire pour bien entendre les cérémonies. L'appareil est mobile et pourra être mis à la disposition pour des réunions d'association.


          Dans d'autres domaines, nous avons également agrandi l'espace cinéraire du cimetière. Muriel et son équipe en ont fait les plans. Et nous avons fait réaliser l'archivage de tous les documents de la commune depuis son origine ... Une première et un travail monstrueux. Tout s'empilait sans véritable classement, d'abord dans une cave humide puis dans un grenier, à la disposition des souris.
Et enfin ... Pour terminer l'année et faire un peu la "fête des lumières"... Devant la vétusté de certains lunimaires nous avons entrepris de commencer la rénovation de notre éclairage public. Cela se fera par étape pour passer totalement en éclairage leds, seul moyen de faire des économies d'énergie.
Là aussi la future équipe municipale devra asurer une certaine continuité dans la logique des aménagements futurs.

          Le temps serait-il venu de faire des promesses ? Mais vous savez bien que ce n'est pas dans ma nature. Il est très compliqué en ces temps d'exprimer des messages d'optimisme, mais je souhaite envoyer de forts  messages d'action, et  formuler des voeux de réussite pour la prochaine mandature ... Ainsi qu'à toutes ces nouvelles personnes qui seront  impliquées dans l’action publique. Les projets utiles ne manqueront pas, certains ont été déjà formulés ... Couverture de la buvette extérieure du stade ...Aménagement d'une aire de jeux pour les enfants ...

          Je n'oublie pas le rôle précieux et grandement utile des bénévoles de toutes les associations de la commune, et de nombreux particuliers. Des nettoyages, des réparations, les animations des fêtes... Ils ont pris les seaux et les balais, les pelles et les pioches, parfois la tronçonneuse, pour faire eux-même ce qui aurait tendance à être laissé de côté.
Merci à tous ...

          Je n’oublie pas également le rôle important du personnel communal, sa présence quotidienne et son immédiate proximité face aux problèmes.
Il y a eu un changement notable tout récemment. Patricia  que tout le monde connait, à laissé sa place de secrétaire de mairie à Ronan. Bienvenu parmi nous, et une belle retraite à souhaiter à Patricia.

          Parmi les élus de la commune plusieurs ont fait le choix de laisser la place après de longues années. Leur bilan est très positif et je remercie personnellement chacun des membres du Conseil municipal pour le travail accompli, face aux difficultés de toute nature.
La liste pourrait être longue, désespérante à faire et très souvent d’une désolante banalité.
Le sentiment d'impunité et l'idée du chacun pour soi interpellent de plus en plus souvent les élus.
Nous n'avons pas de solution applicable de suite, et notre proximité évite souvent une dégradation rapide du vivre ensemble.
Passons ... et gardons notre optimisme indécrottable.

          Mesdames et Messieurs, merci de votre présence tout au long des années de ce mandat qui va s'achever, et de votre soutien à votre équipe municipale.
Bonne année à toutes et à tous et que 2020 vous garde en bonne santé et vous préserve des malheurs.
Trop ne sont plus là et je ne les oublie pas, où qu'ils soient.

Bernard Loiseau, 12 janvier 2020